Comprendre la centrale thermique à "charbon propre" de San-Pédro

1- Qu’est-ce que le projet BROTO-IPP ?
Le 05 Décembre 2016, l'État de Côte d’Ivoire a confié à la société BROTO IPP, filiale à 100% de S.Energies, la conception, le financement, la construction, l'exploitation, l’entretien et le transfert de la propriété d'une centrale thermique de production d'électricité à charbon de 2X350 MW à San Pedro (la "Centrale") avec une capacité de production d'Energie de 4, 885,700 GWH par an sur une période de 30 ans.
Notons qu’il s’agit d’une centrale thermique supercritique alimentée au charbon propre.
2- Quelle est la différence entre une centrale à charbon classique et une centrale thermique supercritique alimentée au « charbon propre »?
La différence se situe au niveau de la technologie utilisé. Avec la supercritique il y’a moins de pollution. Le taux de dioxyde de soufre (SO2) et de dioxydes d’azote (NOX) est fortement réduit (95%). la santé de la population n’est pas menacée. De plus le rendement est amélioré.
3- Pourquoi le choix d’une nouvelle centrale thermique à « charbon propre » en Côte d'Ivoire alors que de plus en plus des pays basculent vers des énergies renouvelables?
L’État ivoirien dépense environ 44 milliards de F CFA par an pour alimenter en gaz naturel les centrales thermiques du pays qui représente environ 80 % de production nationale d’électricité. Une tendance que veut inverser le gouvernement ivoirien d’ici 15 ans pour parvenir à un mix énergétique avec 26 % pour le charbon, 16 % pour les énergies renouvelables, 26 % pour l’hydroélectricité et 32 % pour le thermique. La Côte d’Ivoire prévoit de porter à l’horizon 2020 sa capacité de production à 4000 MW.
4- Comment fonctionne une centrale thermique à « charbon propre » supercritique?
Concrètement, la combustion du charbon permet de porter de l’eau à ébullition. La vapeur dégagée actionne un turbo-alternateur qui génère de l’électricité. La particularité des centrales supercritiques est de soumettre le fluide à une température et une pression supérieures au point critique de l’eau, soit 374 degrés et 221 bars.
La technologie supercritique parce qu’elle offre une meilleure efficacité et moins d’émissions polluantes répond aux prérequis de la transition énergétique.
5- Y-a-t-il eu une étude d'impact environnemental pour ce projet? Si oui, quelles sont les conclusions ? Qui a réalisé cette étude?
L’Etude d’Impact Environnemental et Social (EIES) est réalisé par WorleyParsons et SGS CI, SGS CI étant un bureau d'études environnementale local agréé ayant une expérience reconnue au niveau international.
L’Agence Nationale de L’Environnement (ANDE) après une visite de reconnaissance des sites de ces projets a transmis à S.Energies les Termes de Références validés de l’EIES par ses services.
6- D’où proviendra le charbon qui alimentera la centrale de San Pedro ? De nos forêts ?
Différent du charbon de bois, le type de charbon dont a besoin la centrale supercritique de San Pedro est le bitumineux, moins riches en soufre et autres produits indésirables. Il provient des mines de la Colombie, de la Russie, de l’Afrique du sud et de l’Australie. Par conséquent, nos forêts ne sont pas en danger.
7- La réalisation de ce projet nécessite un investissement de près de 1000 milliards de FCFA.
Quels sont les partenaires financiers engagés dans ce projet aussi important ?
• BLACK RHINO
• BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT
• STANDARD BANK Afrique du Sud
• MARSH LOCKTON: Conseil en Assurance
• STANDARD BANK Afrique du Sud: Arrangeur et Conseil Financier
• CRESCO Afrique du Sud: Arrangeur et Conseil Financier
• ERNST YOUNG: Conseil Fiscal
8- Quels sont les partenaires techniques dont l’expertise sera sollicitée pour la réalisation de ce projet ?
S.Energies a reçue des lettres de Manifestation d’intérêt de :
• SIEMENS en qualité d’EPC et pour la fourniture d’équipements pour la Centrale ;
• TRACTEBEL en qualité de consultant technique au cours de la conception et de la construction des Projets (Owner’s Engineer) ;
• GENERAL ELECTRIC (GE) en qualité d’EPC et pour la fourniture d’équipements pour la Centrale ;
• ACS COBRA en qualité d’EPC ;
• IHI JAPON / HYUNDAI en qualité d’EPC et pour la fourniture d’équipements de la Centrale (chaudières);
• LAFARGEHOLCIM pour le traitement des résidus (la Cendre) et pour la fourniture du ciment pour les Projets ;
• CHINA HARBOUR ENGINEERING COMPANY (CHEC), pour la construction, l’exploitation et le financement du TIPSP ;
• SEA INVEST pour la construction et l’exploitation du TIPSP.
9- Que gagne la Côte d’Ivoire avec la construction de la centrale supercritique ?
• Le projet réduira la dépendance de la Cote d’Ivoire au gaz naturel (combustible de base utilisé par les centrales thermiques de Côte d’Ivoire), contribuera à rendre le secteur de l'électricité plus financièrement viable et équilibrera l’Offre et la Demande d’électricité.
• La création d’emplois : l’estimation est d’au moins 4 000 emplois directs en moyenne et 12 000 emplois indirects pendant toute la phase de construction de la Centrale qui durera 5 ans. En phase d’exploitation la Centrale emploiera 350 personnes.
• Respectivement 1000 emplois directs et 3000 emplois directs pendant la phase de construction du Terminal Industriel Polyvalent de San Pedro et la construction du réseau d’évacuation / ligne de transmission qui dureront 3 ans. Tout cela à compter de la fin de l’année 2017.
• Le projet participera au développement du réseau de distribution de l’Afrique de l’Ouest, conformément au système d’Echanges d'Energie Electrique Ouest Africain (EEEOA ou WAPP).
• Le projet BROTO répond aux besoins de renforcement des capacités de production, et au développement de l’investissement et de la croissance en Côte d’Ivoire.
• la construction d'un réseau d'évacuation de 400 kV et de transport de l'énergie produite par la Centrale entre San Pedro et Abidjan sur 321 km (le long de la côtière), permettant ainsi l'interconnexion de la Centrale avec le réseau national.
10- Les avantages pour San Pedro ? Son port, sa population ?

• la construction d’école et de centre de santé
• la construction, à San Pedro, d'un terminal industriel polyvalent (le "Terminal Industriel Polyvalent") comprenant deux quais et des installations dédiées au déchargement de navires vraquier de type « Panamax », le Terminal Industriel Polyvalent intégrant notamment un quai de déchargement du charbon.
• La capacité totale du PASP était d’environ 4 500 000 de tonnes / an en 2016

Avec le terminal industriel polyvalent ce sont 2.000.000 de tonnes qui seront garanties par la centrale, 800,000 tonnes par les Cimentiers et 300,000 tonnes pour les autres minerais _Exportations : 1 200 000 tonnes.

11- la population de San Pedro est-elle informée et impliquée dans le déroulement du projet ?
Pour la réussite du projet BROTO-IPP, filiale de S.Energies veut impliquer la population. Un comité composé d’autorités administratives, les collectivités locales et des leaders d’opinion a été mis en place.
S.Energie dispose de 200 hectares de terrain devenu entièrement sa propriété après la purge de tous les droits coutumiers.
12- Quel est le calendrier d’exécution du projet ?

Cela fait trois projets en un… l’un ne peut aller sans l’autre bien que la Centrale thermique soit le projet autour duquel gravite les 2 autres. Les chronogrammes de réalisation de chacun de ces 3 projets sont liés et interdépendants.

• Sélection des EPC et O&M : Juillet 2017
• Clôture Financière : Fin Novembre 2017
• Pose de la première pierre: Décembre 2017


• Fin des travaux de Construction de la 1ère Unité : Juillet 2020
Inauguration de la 1ère Unité : Aout 2020
• Mise en Service Commerciale de la 1ère Unité : Mars 2021


• Fin des travaux de Construction de la 2ème Unité : Juillet 2021
• Mise en Service Commerciale de la 2ème Unité : Décembre 2021